2C2 3100

Locomotives à courant continu 2C2 3100
Exploitant : Midi - SNCF Tension : 1,5 kV
Constructeur : SGCL, Oerlikon Construction : 1923/1926
Série : Midi : E 3101-10
SNCF : 2C2 3101-3110
Nombre Construit : 10
Affectation : / En service : 0 (1er/06/2015)
Surnom : / Radiation : 1947
Techniques
Locomotives éléctriques Locomotives thermiques
Essieux : 2'Co2' Essieux : /
Écartement : standard (1.435 m) Écartement : /
Captage : Pantographes Carburant : /
Tension ligne : 1,5 kV CC Capacité en carburant : /
Moteurs de traction : 3x DK Moteurs de traction : /
/ Moteur thermique : /
Puissance continue : 1360 kW Puissance continue : /
/ Consommation : /
Vitesse maximale : 120 km/h Vitesse maximale : /
Unité multiple : non Unité multiple : /
Réversibilité : non Réversibilité : /
Dimensions
Longueur : 14,500 m Longueur : /
Largeur : 3,000 m Largeur : /
Hauteur : ? m Hauteur : /
Masse : 57 t Masse : /
Empattement du bogie : 11,658 m Empattement du bogie : /
Empattement : 2,000 m Empattement : /
Bogies : / Bogies : /
Diamètre des roues : Ø ?m Diamètre des roues : / Ø
Préservations
- /
Description
Ces locomotives ont été commandées aux CEF de Tarbes en 1914 suite à la décision d'électrification du réseau du Midi en 12 kV 16⅔ Hz et à la commande de 6 prototypes de 1C1

D'une puissance un peu limitée (1850 ch en fonctionnement unihoraire, mais il faut voir que leur cahier des charges datait de 1914), ces machines se montraient d'une stabilité exemplaire jusqu'à 130km/h. Leur tenue de voie était favorisée par des suspensions souples et un centre de gravité haut placé, mais aussi par la qualité des transmissions individuelles utilisées.
Équipées au début de 3 pantographes, mais démunies de vitres de cabine latérales (remplacées par des tôles coulissantes ), et avec une esthétique dans la plus pure tradition du MIDI (style parallélépipédique), ces machines, magnifiquement peintes en bleu au début de leur carrière, furent pendant quelques années les seules machines électriques de vitesse du MIDI.
A ce titre, la traction du SUD-EXPRESS de Bordeaux à Bayonne leur échut:
Elles détinrent un temps le ruban bleu mondial de vitesse avec une moyenne de 108 km/h sur Bordeaux-Bayonne, malgré la limite administrative à 120 km/h.
Victimes de manière récurrente de problèmes de chauffage des paliers moteurs inférieurs, problème qui ne fut résolu que tardivement par montage- sur la 3110- de paliers à rouleaux, leur carrière fut surtout écourtée par l'arrivée, dans la fin des années 20 des lourdes rames de voitures métalliques (Voitures OCEM), pour lesquelles elles n'avaient pas été conçues et se montraient trop légères et trop peu puissantes.

Elle a détenu le ruban bleu mondial de vitesse avec une moyenne de 108 km/h sur la liaison Bordeaux - Bayonne.
Elles furent retirées du service en 1947-1948, leur puissance insuffisante les rendant peu apte au services de trains rapides.
Il restera de ces machines qu'elles furent probablement les premières machines de vitesse françaises électriques vraiment réussies, et qu'elles auraient pu donner naissance à une lignée de 2D2 du MIDI de qualité équivalente à celles du PO si les décideurs du MIDI avaient compris les raisons de leur réussite.
Les dépôts
Bordeaux /
Les Livrées

en livrée "Bleue"
Dans les "photos du jour"
- pas d'articles pour le moment
Répartition du parc au 1er janvier 1980
N° Midi N° SNCF mise en service radiation livrée Dépôt
E 3101 2C2 3101 1923 1947 bleue Bordeaux
E 3102 2C2 3102 1923 1947 bleue Bordeaux
E 3103 2C2 3103 1923 1947 bleue Bordeaux
E 3104 2C2 3104 1923 1947 bleue Bordeaux
E 3105 2C2 3105 1924 1947 bleue Bordeaux
E 3106 2C2 3106 1924 1947 bleue Bordeaux
E 3107 2C2 3107 1925 1947 bleue Bordeaux
E 3108 2C2 3108 1925 1947 bleue Bordeaux
E 3109 2C2 3109 1925 1947 bleue Bordeaux
E 3110 2C2 3110 1926 1947 bleue Bordeaux
Source : © Trains du Sud-Ouest
-