2D2 5500

2D2 5500
Exploitant PO puis SNCF
Constructeur CEM, Fives Lille
Type Locomotive électrique
Tension 1,5 kV
Série 2D2 500 (PO)
2D2 5501 a 5550 (SNCF)
Surnom -Grand-mère (5501 et 02)
Nez de cochon
Femmes enceintes (5538 à 5547)
Construction 1926 - 1942
Nombre construit 50
Radiation 1980
Dépôt (s) /
Préservation
-2D2 5516 Cité du train
-2D2 5525 Association "E 525"
Description
2D2 5500 est un modèle de locomotive électrique construit par la compagnie Brown Boveri. Les surnoms sont données en raison de l'aspect des faces avant des locomotives.

Prototypes E 501 et E 502
Sortis vainqueurs de la confrontation avec les autres prototypes du P.O, les E501 et E502 avaient été commandés en 1923 à la Sté Brown-Boweri pour la partie électrique et à SLM Winterthur pour la partie mécanique.
Ces deux prototypes furent des plus réussis et engendrèrent une nombreuse descendance.
Inspirés des machines Suisses du Gothard, ils étaient dès leur naissance tout à fait au point; Ils mettaient à profit notamment l'expérience acquise des transmissions "BÜCHLI" à biellettes permettant un bon débattement des essieux moteurs allié à une suspension souple, mais ils utilisaient aussi des moteurs de forte puissance pour l'époque, à ventilation forcée,( avec enroulements de compensation pour le E 502) et même un système de freinage par récupération, sans doute plus utile sur les pentes du Gothard que dans la plaine de la Beauce.
Les performances dépassaient les espérances du PO: la vitesse de 150 km/h fut atteinte aux essais, sans engendrer d'efforts inacceptables sur les voies, et la puissance était conforme au cahier des charges.
Ces machines diffèrent de leur descendance (2D2 5500) par de nombreux petits détails; Visuellement, les principales différences se situent au niveau des fenêtres latérales (il en manque 2 de chaque côté) et des persiennes de ventilation des armoires électriques (notamment les résistances de démarrage) qui eurent plusieurs configurations différentes. Il y a également des différences visibles au niveau de la forme et du nombre des sablières, ainsi que des tuyauteries de graissage de la transmission Büchli Enfin, les réservoirs d'air comprimé étaient initialement visibles à l'extérieur des longerons.
Techniquement, leur puissance était légèrement plus faible que celle de leur descendance. Les entre-axes de leurs essieux moteurs (1850mm, 2050mm, et 1850mm) diffèrent aussi de celui des 5500 (2020mm entre tous les essieux) ce qui ne facilite pas la tâche des modélistes!
Ces machines furent renumérotées 2D2 5501 et 5502 par la SNCF

2D2 5503 à 5537
Les 2D2 5503 à 5537, construites en 1933 et 1934 furent surnommées "Nez de cochon" par les cheminots d'après la forme de leurs capots d'extrémité.
Ces machines sont directement dérivées et visuellement très proches des 2D2 5501 et 5502 (ex P.O. E501 et 502), mises en service en 1925 et prototypes de la série.
Dotées de performances remarquables (puissance de 4190 ch en uni-horaire, plus que suffisante pour l'époque), ces machines font preuve d'une excellente tenue de voie liée à la réussite totale de la transmission Büchli, mais aussi aux dispositions judicieuses retenues pour la suspension (souplesse suffisante),ainsi que pour le système de rappel des bogies porteurs à force variable et pour les jeux latéraux des roues motrices.
Elles se montrent capables de vitesses bien supérieures à celles pour lesquelles elles avaient été conçues (des pointes à plus de 150 km/h sont enregistrées). Leur vitesse limite de 130 km/h sera par la suite relevée à 140 km/h après remplacement des boîtes d'essieux d'origine des bogies par des boites à rouleaux
De ce fait les meilleurs trains leurs sont attribués sur l'artère Paris-Vierzon (Paris-Bordeaux n'est alors pas encore électrifié), puis sur Paris-Bordeaux
L'excellence de leur conception se retrouve aussi dans leur fiabilité
Seul (petit) revers de la médaille, l'adhérence est parfois prise en défaut sur les rails humides et les pentes marquées du centre de la France, avec les tonnages particulièrement impressionnants des nouvelles rames métalliques OCEM
2D2 5538 à 5545
Les 2D2 5538 à 5545, construites en 1937 et 1938, forment une petite série de 7 machine qui a été commandée pour répondre aux besoins nouveaux découlant de l'électrification de la ligne Paris-Tours-Bordeaux, mise en service en 1938.
Techniquement, elles sont la copie conforme des 2D2 5503 à 5537, dont elles présentent toutes les qualités (puissance, fiabilité, tenue de voie) et les quelques rares défauts (adhérence parfois un peu limite).
Ces machines étaient démunies de freinage par récupération, jugé inutile sur le profil de la ligne Paris-Bordeaux.
Leur esthétique particulière, avec extrémités arrondies et jupes aérodynamiques les firent rapidement surnommer "femmes enceintes" par les cheminots.
2D2 5546 à 5550
Les 2D2 5546 à 5550, dernière sous-série de la famille, furent construites en 1942 et 1943, pendant la guerre et avec les matériaux disponibles à l'époque.
Sur le plan technique, elles sont très similaires aux deux familles précédentes dont elles héritent de toutes les qualités.
On notera qu'elles en diffèrent par un allègement plus poussé du chassis, par l'absence de freinage par récupération, et par le fait qu'elles ont été dotées dès l'origine de boîtes d'essieux à rouleaux, ce qui permit de porter leur vitesse maximale à 140 km/h dès l'origine.
Leur esthètique est particulièrement réussie, mais très typique de l'époque.
Elles furent surnommées "Waterman", car leurs extrémités présentaient une certaine ressemblance avec la bouteille encrier de la marque.
Elles assureront dès le début la traction des trains nobles du Sud-Ouest, et notamment du "Sud-Express".
Plus légères et plus rapides que leurs ainées (140 km/h au lieu de 130km/h), et très réussies sur le plan de l'esthétique, elles représentaient dans les années 1945-1950 un certain aboutissement de la technique.

Engins mise en service radiation Dépôt
2D2 5501 1 septembre 1925 29 mai 1969 Paris Sud-Ouest
2D2 5502 1 décembre 1925 29 mai 1969 Paris Sud-Ouest
2D2 5503 10 août 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5504 19 août 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5505 28 août 1933 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5506 20 septembre 1933 21 décembre 1980 Toulouse
2D2 5507 2 novembre 1933 21 décembre 1980 Toulouse
2D2 5508 1 décembre 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5509 14 décembre 1933 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5510 7 mars 1934 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5511 12 mars 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5512 30 avril 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5513 25 avril 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5514 1 juin 1934 24 janvier 1973 Toulouse
2D2 5515 30 juillet 1934 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5516 13 juillet 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5517 4 août 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5518 6 septembre 1933 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5519 11 octobre 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5520 15 novembre 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5521 28 novembre 1933 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5522 22 décembre 1933 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5523 9 avril 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5524 26 février 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5525 28 mars 1934 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5526 15 mai 1934 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5527 11 juillet 1934 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5528 20 février 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5529 28 mars 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5530 6 mars 1935 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5531 29 avril 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5532 8 juin 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5533 21 mars 1935 31 décembre 1980 Toulouse
2D2 5534 30 avril 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5535 20 mai 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5536 26 mai 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5537 11 juin 1935 17 décembre 1979 Toulouse
2D2 5538 13 janvier 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5539 9 mars 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5540 8 avril 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5541 7 juin 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5542 11 juin 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5543 9 février 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5544 11 mai 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5545 1 août 1938 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5546 30 avril 1942 31 décembre 1980 Bordeaux
2D2 5547 28 août 1942 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5548 2 novembre 1943 17 décembre 1979 Bordeaux
2D2 5549 22 mai 1942 31 décembre 1980 Bordeaux
2D2 5550 29 juin 1942 17 décembre 1979 Bordeaux
Source : © Trains du Sud-Ouest