BB 1280

BB 1280
Exploitant P.O puis SNCF
Constructeur GEC, SACM
Type Locomotive électrique
Tension 1,5 kV
Série BB E 1 à 13 (PO) puis
BB E 281 à 293 (PO) puis
BB 1282 à 1293 (SNCF)
Surnom -Boîte à sel
Construction 1899 - 1907
Nombre construit 13
Radiation 1967
Dépôt (s) /
Préservation
-BB 1283 (Mulhouse)
Description
Les E 1 à 8 sont des petites locomotives électriques commandées par la compagnie du Paris-Orléans (PO) pour la courte ligne parisienne de la gare de Paris-Austerlitz à la gare d'Orsay. Construite en grande partie en souterrain, l'extension vers le centre de Paris de la grande artère du PO ne pouvait être exploitée en traction vapeur. Ce prolongement a donc été électrifiée et exploité en traction électrique dès sa mise en service en 1900, par troisième rail en 600 V continu. Ces locomotives sont surnommées les « boîtes à sel » en raison de la forme spécifique de leur caisse à cabine centrale.

Les E 9 à 13 ont été acquises lors du prolongement en 1904 de l'électrification en banlieue jusqu'à Juvisy. Equipées de deux postes de conduites et d'un fourgon elles ont une caisse plus classique en forme de parallélépipède. La E 12 et la E 13 sont équipées d'un équipement électrique permettant le fonctionnement des deux locomotives en unités multiples.

Ces machines ont été retirées du service vers 1927 lors du rééquipement en caténaire 1.500 V.

Au début des années 1930, l'achat de locomotives électriques de manoeuvres neuves étant impensable, les E 1 à 8, ont été transformées en machine 1500 V avec captage par pantographe entre 1930-36 et renumérotées E 281 à 288. Les E 9 à 13 l'ont été entre 1933-36 et renumérotées E 289 à 293.

Elles ont été renumérotées BB 1281 à 1293 en 1949.

En 1949 après un accident, la machine E 292 a été reconstruite avec une caisse à cabine centrale très proche de celles des E 281 à 288.