BB 20100

BB 20100
Exploitant SNCF
Constructeur SLM-Oerlikon (20101-20102)
SLM-BBC-CEM-SW (20103-20104)
Type Locomotive électrique
Tension 1.5kV / 25 kV
Série BB 20101 à 20104
Origine BB 30001 à 30004
Surnom -
Construction 1958
Nombre construit 4
Radiation 1982
Dépôt (s) -
Préservation
*
Description
En 1954, la Suisse désirant éliminer les parcours de locomotives à vapeur sur leur territoire propose à la SNCF un crédit très avantageux pour le financement de l'électrification de la ligne Strasbourg-Bâle. En contrepartie, la SNCF doit acheter du matériel moteur auprès des constructeurs suisses. En 1955, la SNCF commande donc quatre locomotives de deux technologies différentes.
Les BB 30001 et 30002 sont à moteurs directs à collecteurs et équipés de bogies Jacquemin, alors que les BB 30003 et 30004 sont à moteurs à courant continu alimentés par des redresseurs excitron et possèdent des bogies monomoteurs.
Mises en service en 1958, les premières transformations ont lieu dès 1959 avec le remplacement des pantographes unifiés de type MT par des pantos AM 11. La tranche 30000 étant dorénavant réservée aux machines tri-courant, nos locos sont renumérotées 20101 à 20104. La 20103 reçoit des redresseurs au silicium à titre expérimental. La 20104 les reçoit peu après. Au milieu des années 60, un troisième phare frontal est installé pour les réglementations DB et CFF, et les persiennes s'allongent à l'instar des BB 16000. Début des années 70, les feux rouges unifiés sont montés et l'année 1972 voit la radiation des 20102 et 20104.
Les services assurés sont principalement des express V 140 entre Thionville et Bâle, avec des incursions jusqu'à Luxembourg, puis à partir de septembre 1966, le service transfrontalier de Strasbourg à Kehl (Allemagne). Elles seront progressivement limitées à ce dernier service à l'apparition des BB 20200. En février 1982, la 20101 est radiée alors qu'en mai la 20103 est curieusement affecté à un parcours facultatif RO entre Hausbergen et Blainville. Elle est alors victime d'un incendie près d'Igney-Avricourt et radiée en octobre 1982.
Toutes les 4 avaient une vitesse limite de 160 km/h et étaient affectées à Strasbourg.