Affichage des articles dont le libellé est 140C. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est 140C. Afficher tous les articles

jeudi 3 mars 2016

140 C 38 dans "On a retrouvé la septième compagnie"

 Scènes tournés sur la ligne de Châtillon-sur-Seine à Is-sur-Tille

 Pithivier se charge du pilotage (l'une des scènes culte)
- Papa était chauffeur de locomotive, il m'emmenait souvent avec lui"
- ben oui, mais j'étais petit, hein
- Non, c'est pas ça. Ca, c'était touche pas à ça p'tit con


 Pithivier dit
"Si j'connaissais l'type qui a fait sauter le pont, je l'embrasserais!"

Qu'est devenu cette locomotive ? (Edit du 11/08/2016)
La 140C38 est propriété de l'association Chemin de Fer Touristique Limousin Périgord (CFTLP).
Elle à était remise en service depuis le 9 novembre 2013
=> Site de l'association : http://www.trainvapeur.com/

140 C 343 dans "Fantômas"





Scènes tournés sur ligne de Flamboin-Gouaix à Montereau, ligne étant fermé au trafic voyageurs depuis 1939.

140 C 314 dans "Un long dimanche de fiançailles"





Avec la 140 C 314 de l'association "Chemin de fer touristique du Vermandois"

lundi 5 janvier 2015

140 C 314 au dépôt de Longueau (80)

== Infos Plus ==
Collection La vapeur
Date de prise de vue 5 mars 1995
Auteur de la photo Jean-Paul Lescat
Mise en service 1917
Radiation 1974
Préservation oui : propriété de la FACS et confiée au CFT Vermandois
Monument historique nc
D'autres photos à voir : Rejoignez-nous aussi sur notre page Facebook

dimanche 21 décembre 2014

140 C 341 dans "La grande vadrouille"

- 140 C 341, en gare de Santeny-Servon, renommée "Vougeot" pour le tournage de "La Grande Vadrouille" en 1966
- Elle ne figure pas dans le lot des 8 machines 140C préservées (22, 27, 38, 231, 287, 313, 314 et 344)
- La gare de Santeny-Servon était sur la ligne Paris-Bastille - Marles-en-Brie et fut fermé au service voyageurs en 1947, laissé à l'abandon et pillé, la gare fut démoli en 2009
- La gare de Vougeot - Gilly-lès-Cîteaux, située en Bourgogne sur l'axe Paris - Lyon - Marseille, ne pouvait faire l'objet d'un tournage qui nécessitait la fermeture de la ligne pendant une journée entière, ce qui explique le choix d'une gare située sur une ligne secondaire désaffectée.