Affichage des articles dont le libellé est Michel Falcou. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Michel Falcou. Afficher tous les articles

mardi 27 mars 2018

L'épopée de la CC 21003, X 996 et CC 6577

le 14 mai 1977, la X 996 stationné au dépôt de Wilmington (Delaware) : Photo : William Rosenberg 
Collection : Prototype + locomotive électrique
Date de prise de vue voir les légendes
Auteur du cliché voir les légendes
A propos de cette locomotive
Mise en service CC 21003 : 13 septembre 1951
Modification X 996 : 15 janvier 1977
Remise au type CC 21003 : 1er novembre 1977
Modification CC 6575 : 3 juillet 1995
Radiation 1er avril 2005

Après avoir mis en service les CC 21001 et 21002, la SNCF passe une commande de 2 nouvelles locomotives CC 21000 le 29 avril 1972. 2 années plus tard, la CC 21003 sort de l'usine de Belfort et sera mise en service le 30 juin 1974. Quelques mois plus tard, après avoir tractée des TEE, et des rames entre Paris et Vallorbe, la 21003 retourne à Belfort pour bénéficié des modifications en vue d'une escapade aux USA.
La CC 21003 en gare de Montgeron (91), Mai 1975 - photo Daniel Glauberg

L'entreprise ferroviaire américaine AMTRAK en vue d'acheter une série de locomotive met en concurrence 2 locomotives, La X 995 (de type BB, dérivé de la SJ Rc4 construite par ASEA) et la X 996 (de type CC, dérivé de la CC 21003, construite par Alsthom). la X 996 arrive en terre américaine le 15 janvier 1977. Les essais sont faite sur le corridor électrifié New York - Washington du 8 mars au 6 avril 1977.
La X 996 à la sortie de l'usine de Belfort en janvier 1977 - Photo Yann Nottara

La française déçoit Amtrak et la X 996 revient en France le 3 juin 1977, la machine est remis aux spécifications de la CC 21003 et reprend du service à compté du 1er novembre 1977.

Initialement, les CC 21000 était en tête des TEE "Cisalpin", mais l'arrivée des BB 22200 annonce le lent déclin de la série, avec la disparition des Cisalpin, Lutétia et le Jean-Jacques Rousseau le 22 janvier 1984 et qui se retrouvent à tracté le train n°425 (Paris/Interlaken, entre Paris et Pontalier) et le 222 (Venise/Paris, entre Dole et Paris).
Dernier jour de circulation du TEE 23 "Le Cisalpin" à Brunoy (91) - Michel Falcou (Rail 4402)

Le début des années 90 offre un petit répit avec le retard des livraisons de BB 26000 sur quelques roulement en tête de trains de voyageurs, mais très vite, à partir de 1994, la 21003 comme la 21002 et 21004 ne font plus de services réguliers, juste des pousses, des marchandises sur 46 km (entre Dijon et Dole) ou les messageries, alors que la 21001 participe aux essais sur la LGV Nord.

la CC 21003 va être la première modifié pour être mis aux spécifications des CC 6500 à l'EIMM d'Oullins entre le 31 octobre 1994 et 3 juillet 1995 et portera le numéro CC 6577.
La CC 6577 au dépôt de Villeneuve St Georges en juillet 1995 - Photo Patrick Bernardi

Le 1er avril 2005, la direction du matériel place cette machine en amortissement (en d'autres terme, c'est la radiation de la locomotive), c'est donc définitivement fini!!! l'ancienne CC 21003 ou encore X 996 et CC 6577 ne sera pas préservée et sera détruite par les ferrailleurs de la SME à Culoz.

dimanche 18 décembre 2016

CC 72046 à Saint Germain des Fossés (03)

Collection : Locomotive thermique
Date de prise de vue 17 juillet 1980
Auteur du cliché Michel Falcou
A propos de cette locomotive thermique
Mise en service 24 octobre 1970
Radiation 24 septembre 1982
Baptême Amplepuis
Note :
1 - CC 72046 sur la radiale Lyon Perrache - Nantes, train 5306/7
2 - La CC 72046 fut radié après un accident contre un convoi exceptionnel sur un passage à niveau à Ancenis (44) le 22 juin 1982 pendant sa mission 3504 Nantes=> Lyon Perrache, cet accident a détruit la locomotive, l'agent de conduite doit sa vie en allant se protégé dans le compartiment moteur de la loco. (voir photo ci-dessous)
3 - Le blason "Amplepuis" installé sur la loco le 17 juillet 1976 à était reporté en 1983 sur la CC 72061 puis ensuite sur la CC 72084 le 30 avril 1999 lors de la transformation de la 72061 pour le TGV Vendée.
3 - Merci à Michel Falcou, son site rempli de bien belles photos, rendez-vous sur rail4402.fr